LACELLE, 29 & 30 SEPTEMBRE 2018

Affiche-Lacelle-2018.jpeg

La Fête de La Montagne Limousine sera dans la commune de Lacelle en Corrèze  les 28, 29 et 30 septembre 2018. 

Les horaires :

Vendredi de 17h à 24h,

Samedi de 9h30 à  3h le lendemain,

Dimanche 9h30 à 18h.

 

Accès par train de Limoges  ou Ussel, par bus et voiture

Samedi 29/9 de 11h15 à 12h00

Conférence :  "L'électro... avenir de la musique ?"

L'électro est partout...

Mais derrière son écrasante domination sur les "dance floor" du monde entier quelle est son vrai visage ?

Son histoire en est à ses balbutiements.

Elle est officiellement née le 18 mars 1950 à Paris, dans une petite salle de l’École Normale de Musique.
Deux noms lui sont attachée : Pierre Schaeffer et Pierre Henry... deux français tournent la page de l'histoire de la musique en donnant le 1er concert de musique concrète également appelée musique électro-acoustique.

Fondée sur un art de l'écoute, la musique électroacoustique demeure toutefois une discipline marginale.

Pendant ce temps-là, la musique instrumentale se réinvente avec le tout électrique : basse et guitare trafiquées et amplifiées, chant (micros et effets), claviers et synthétiseurs, consoles de mixage live, etc. Rock'n roll, Rock, Pop, Rock progressif, Rythm'n blues, Soul, Funk, Rap, Hip Hop, etc.

L'industrie de la musique est au sommet de sa gloire et les groupes de musique deviennent des légendes vivantes.

Rien ne semble pouvoir les arrêter. Elle représente à elle seule 90% des recettes de la musique, ne laissant à toutes les autres musiques que 10% pour vivre : musiques traditionnelles, classique, contemporaine, jazz, etc. et en particulier ce qu'on appelle la musique électronique (Kraftwerk, Brian Eno, Klaus Schulze, etc.).

Mais c'était sans compter avec le Tsunami de l'informatique et les progrès vertigineux de la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) ce qu'on appelle communément l'électro.

Mariée à Internet, l'électro révolutionne les modes de consommation de la musique et son modèle économique,  La frontière entre les musiciens et le public s'estompe et l'on se demande ce qui poussera sur le champ de ruine de l'industrie musicale.

Dans tous les cas, l'électro est là pour durer...

Certes, mais que chanterons nous dans notre douche, demain ?

Schubert et Billy Holiday sont-ils définitivement relégués aux oubliettes de l'histoire, la flamme qu'ils ont allumée étant maintenue en vie par quelque milliers d'archéomusicologues sur toute la planète ?

OviD-J mène l'enquête en suivant la piste ouverte par nos deux pionniers en ce 18 mars 1950, restée en friche.

Paresse intellectuelle ?

Effets d'une impitoyable "Loi du marché" décrite par Jean Yanne avec son humour habituel : "il y a deux types de musiciens, ceux qui font de la musique et ceux qui font de l'argent" ?

Désaffection du public pour la chose "culturelle" au profit de l'électro-choc des musiques actuelles qui maintient éveillée une foule dont la vie est de plus en plus formatée ?

Tout ça... sans doute... mais peut-être que depuis le début nous faisons fausse route.

Et si le véritable malaise était ailleurs ? Ailleurs que dans les outils... au cœur de la chose musicale elle-même... dans sa définition même par opposition à ce que l'on considère comme du bruit, le musical se détachant du bruyant, comme l'homme guettant le moindre signe de sécurité dans un univers sonore menaçant, l'homme seul face au cosmos infini et ses lois ?

Samedi 29/9 de 19h30 à 20h45

Concert : Sylvia Renard (piano) & OviD-J (électro)

Dimanche 30/9 de 10h00 à 13h00

Dédicaces par Sylvia Renard de son livre "Oser le piano à l'âge adulte"

  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • SoundCloud Social Icon

© Le Murmure des Anges  2012-2019